Appelez
+230 4020110
Actualités
  • #Mauritius
  • #Government
  • #Politics

La politique à l’île Maurice

May 08 2019

Des plages de sable blanc, des eaux tropicales azurées, des récifs vigoureux, des forêts d’un vert vif qui tendent à se développer et des montagnes spectaculaires d’origine volcanique — le joyau étincelant qu’est l’île Maurice est une destination impressionnante, populaire auprès de voyageurs du monde entier.
 
Au-delà de ses paysages tropicaux idylliques, de ses plages de classe mondiale et de ses hôtels de luxe, l’île Maurice est une destination fascinante, complétée par une riche culture, une population merveilleuse ainsi qu’un mélange inhabituel d’influences, de langues et de religions. De surcroît, il y a un certain nombre d’expériences inoubliables dont on ne peut profiter que dans ce véritable jardin d’Éden.
 
Un autre aspect intéressant de cette destination aux multiples facettes est tout ce qui a trait à sa politique et au chemin parcouru par le pays jusqu’à l’Indépendance. 
 
Si vous êtes sur le point de venir dans cette oasis insulaire et voudriez avoir une compréhension plus approfondie du pays, voici ce que vous devez savoir à propos de la politique à l’île Maurice :
 
L’île a conquis son indépendance en 1968
 
L’île Maurice a été colonisée par les Hollandais, les Français et les Britanniques avant de conquérir finalement son indépendance en 1968. Sir Seewoosagur Ramgoolam, l’un des leaders du mouvement indépendantiste, fut le premier Mauricien à être nommé Premier ministre. L’accession de l’île à l’indépendance est un exploit extraordinaire au vu de son passé complexe et de la voie semée d’embûches qui l’a menée à la liberté. En 1992, le pays fut constitué république.

La démocratie parlementaire : la structure politique actuellement en vigueur à l’île Maurice

La structure parlementaire en application aujourd’hui à l’île Maurice s’inspire largement du Parlement britannique et plus spécifiquement du modèle westminstérien. Elle est considérée comme une démocratie parlementaire avec de multiples partis (un nombre surprenant de partis politiques, étant donné la taille du pays) et des élections qui ont lieu tous les cinq ans. L’Assemblée nationale, qui règne en maître à l’île Maurice, compte 66 sièges dont 62 sont attribués par voie de vote. Les quatre restants sont occupés par des politiques que l’on nomme afin de représenter les intérêts des minorités. Il revient à l’Assemblée nationale d’élire le président de la République qui, à son tour, choisit le Premier ministre du pays (celui-ci est au-dessus du vice-président dans l’échelle hiérarchique). En 2016, l’île Maurice a été désignée en tant que pays pleinement démocratique par l’Economist Intelligence Unit.

Il existe à l’île Maurice trois partis politiques majeurs

Bien qu’il y ait un grand nombre de partis politiques à l’île Maurice, trois acteurs majeurs se démarquent. Ce sont le Parti travailliste (PTr), le Mouvement militant mauricien (aussi connu comme le MMM) et le Mouvement socialiste militant (MSM). Au cours des dernières décennies, il y a eu à l’île Maurice des gouvernements de coalition et d’alliance. Néanmoins, pendant nombre d’années, le PTr ou le MSM ont été aux commandes du gouvernement, sauf entre 1982 et 1983, puis entre 2003 et 2005. Ces deux périodes ont aussi vu la participation du MMM.
Compte tenu de la diversité du paysage culturel mauricien, les votes tendent à être liés aux ethnies, ce, en dépit du fait que les principaux partis ont beaucoup de points communs. Par exemple, le MMM est généralement attrayant pour les créoles (avec ses idéaux socialistes très forts) et le PTr est largement soutenu par la population d’Indo-Mauriciens.

Le gouvernement de l’île Maurice est divisé en trois parties principales

À l’île Maurice, le pouvoir du gouvernement est divisé en trois parties principales : la branche législative, la branche exécutive et la branche judiciaire.

La branche législative

Ainsi que mentionné précédemment, le président — et le vice-président — est élu par l’Assemblée nationale pour un mandat quinquennal. Le président et le vice-président de la République de l’île Maurice forment avec le président de l’Assemblée nationale le bureau législatif. Celui-ci a le dernier mot sur les questions législatives et les lois mauriciennes, telles que présentées en détail dans la Constitution.

La branche exécutive

Le Premier ministre n’est pas nommé par l’Assemblée nationale elle-même, mais plutôt par le président de la République. Les membres du cabinet sont aussi élus par le président, à partir de recommandations faites par le Premier ministre. Ce cabinet est essentiellement responsable de la politique globale du gouvernement. La branche exécutive du gouvernement se constitue du Premier ministre (le véritable chef du gouvernement à l’île Maurice), du leader du parti majoritaire et de quelque 24 ministres.
À l’île Maurice, le Premier ministre détient la majeure partie du pouvoir alors que la présidence est surtout une fonction officielle (le président est considéré comme le chef de l’État).

La branche judiciaire

La loi, à l’île Maurice, a été inspirée par des systèmes et traditions légaux tant français que britanniques. La plus haute cour de justice est la Cour suprême et l’on peut faire appel auprès d’une instance supérieure, soit le Comité judiciaire du Conseil privé.
 
Le président de la République et le Premier ministre à l’île Maurice aujourd’hui

La structure des gouvernements de coalition à l’île Maurice garantit qu’aucun parti ne puisse avoir un contrôle absolu. Aujourd’hui, l’alliance dirigeante est l’Alliance Lepep (composée du MSM et du Muvman Liberater ou ML). Le dernier président de la République fut Ameenah Gurib-Fakim, de 2015 jusqu’à sa démission, en 2018. Depuis, Barlen Vyapoory assure l’intérim de ses fonctions. Par ailleurs, l’actuel Premier ministre (depuis 2017) est Pravind Jugnauth.

Comme c’est le cas dans les pays du monde entier, la politique à l’île Maurice est souvent compliquée. Cependant, dans l’ensemble, le pays travaille dur, faisant constamment tout son possible afin d’améliorer son statut à l’échelle internationale et il a beaucoup progressé.

De nos jours, l’île Maurice est un pays merveilleusement intégratif — et ce vivre-ensemble qui le caractérise devrait contribuer à le porter vers des sommets encore plus élevés.

Actualités liées