Appelez
+230 4020110
Actualités
  • #Cultural
  • #history
  • #Discovery

Les langues de l’île Maurice et leurs origines

June 18 2018

Petit joyau de l’océan Indien, l’île Maurice n’est pas seulement faite de plage de sable blanc et de lagons turquoise. En effet, ce magnifique pays aux multiples facettes se targue de plusieurs atouts, avec sa vaste gamme d’hébergement de luxe, ses superbes activités nautiques et terrestres, ainsi que ses étendues dorées rivalisant avec les plus belles au monde.  

En plus de tout cela, l’île est également dotée d’un riche patrimoine culturel et d’un passé mouvementé, qui a positivement façonné au fil des ans un paysage culturel varié et coloré. Avec ses nombreuses religions et un éventail de langues, la culture mauricienne donne une idée assez précise quant à l’histoire de l’île, tout en ayant cependant engendré des faits qui peuvent porter à confusion.

 

Étonnamment, selon la Constitution mauricienne, aucune langue officielle n’est attribuée à l’île Maurice (tout un contraste avec un pays comme l’Afrique du Sud qui en a onze) ! Néanmoins, les langues officielles de l’Assemblée nationale sont l’anglais et le français. De plus, tous les documents officiels à l’île Maurice doivent quant à eux être en anglais — une information importante si vous avez l’intention de vous marier à l’île Maurice, car vous aurez besoin de certains documents officiels pour le faire.

 

Il ne fait aucun doute que le français et l’anglais sont les langues des secteurs professionnels et de l’éducation et que beaucoup considèrent l’anglais comme étant la langue officielle. Malgré tout, cela ne signifie pas que ces deux langues sont nécessairement les plus parlées. Examinons plus en détail toutes les langues de l’île Maurice et leur provenance :


Le Français

Après l’abandon de l’île Maurice par les Hollandais en 1710, cette dernière est restée déserte pendant cinq ans, jusqu’à ce que les Français viennent s’y installer en raison de sa position stratégique qui pouvait alors être utilisée à des fins militaires et commerciales. Ces derniers l’ont rebaptisé « Isle de France » et ont commencé à faire venir un grand nombre d’esclaves en provenance de l’Afrique et de l’Inde. Entre cette époque et 1810, moment où les Britanniques ont pris le contrôle de l’île Maurice, les Français ont pu y imposer leur langue, mais à cause des différentes origines des esclaves, un type de pidgin est apparu comme moyen de communication, résultat d’une fusion de toutes les langues parlées par les différentes communautés (nous y reviendrons peu plus tard). Évidemment, la langue française était la racine même de ce jargon.

 

French

 

Sur l’acte de capitulation des Français, signé par les deux parties, les Anglais garantissaient qu’ils respecteraient la langue, les coutumes, les lois et les traditions des habitants de l’île Maurice.

 

L’Anglais

 

Il n’est pas surprenant que l’île Maurice soit finalement devenue une colonie anglaise vu la manière et le rythme auxquels les Britanniques ont colonisé les pays entre le 16e et le 18e siècle. Comme mentionné ci-dessus, c’est en 1810 qu’ils prennent possession de l’île et lui redonnent son ancien nom hollandais « Mauritius ». Bien qu’ayant mis en œuvre de nombreux changements, ils ont permis au peuple de conserver sa culture, sa religion (majoritairement chrétienne à l’époque), ses biens et ses lois.

English

Très intéressés par l’expansion de la production de la canne à sucre à l’île Maurice, les Anglais ont radicalement amélioré le paysage économique du pays. Mais la plus grande amélioration apportée par les Britanniques fut l’abolition de l’esclavage en 1835 et l’introduction du travail sous contrat. En effet, suite à l’abolition de l’esclavage, un grand nombre d’Indiens et de Chinois sont venus sur l’île pour travailler en tant qu’ouvriers, commerçants ou propriétaires de petites entreprises, rajoutant ainsi de nouvelles cultures et langues au paysage culturel de l’île Maurice.

 

Durant cette période, les Britanniques privilégièrent l’anglais à des fins administratives, mais ils ont adopté une grande partie des coutumes franco-mauriciennes et n’ont commencé à promouvoir leur propre langue qu’au XIXe siècle.

Aujourd’hui, même si la langue anglaise prédomine dans le domaine de l’enseignement, au Parlement, dans les tribunaux, les banques et autres institutions, elle est la langue maternelle d’un pour cent de la population seulement.

 

Le Créole

 

Comme mentionné précédemment, les colons français, les esclaves indiens et africains avaient instauré une sorte de pidgin entre eux, résultant d’une fusion de leurs langues. Au fil du temps, ce jargon a évolué et est devenu la langue première de la majorité de la population mauricienne qui s’est ensuite transmise de génération en génération. C’est ainsi qu’est finalement né le créole mauricien.

 

Creole Classes at La Pirogue

 

La langue créole est indéniablement étroitement liée au français et est largement parlée à travers le pays par environ 86,5 % de la population. Cette grande majorité en fait donc officieusement la langue principale de l’île Maurice.

 

En réalité, beaucoup d’autres langues que celles déjà mentionnées sont parlées à l’île Maurice. Les esclaves et les travailleurs sous contrat ont apporté avec eux le bhojpuri (qui est parlé par les Indiens originaires de Calcutta), l’urdu, le tamil, l’hindi et le telugu (qui sont les langues parlées par les Indiens qui viennent de Madras), le marathi (parlé par les Indiens de Bombay) ainsi que les différentes variétés de langues chinoises dont le mandarin, le hakka et le cantonais.

 

Les langues des médias

 

La diversité de l’île Maurice s’entend également au niveau de l’actualité. La langue principale utilisée dans les médias mauriciens (magazines, télévision, radio et journaux) est le français, sauf lorsqu’il s’agit de publications internationales britanniques ou américaines. Curieusement, même les émissions de télévision anglaises sont souvent doublées en français.

 

Dans l’industrie du tourisme, qui est l’une des plus grandes industries de l’île Maurice, la majorité des formulaires officiels sont souvent rédigés en anglais et en français et la plupart de ceux qui travaillent dans ce domaine peuvent parler ces deux langues. Voilà aussi pourquoi l’île Maurice représente une fabuleuse destination pour de nombreux pays de la planète.

 

Si vous souhaitez vous rendre à l’île Maurice pour prendre part à la merveilleuse diversité locale le temps d’un séjour, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil aux établissements Sun Resorts. Là-bas, vous êtes certain d’avoir droit à de superbes divertissements, à une cuisine locale remarquable, à des hébergements de luxe et un service irréprochable au bord de sublimes plages pour croquer pleinement ce petit bout de paradis.

 

Actualités liées